Logo du Culture et Communications.
 

Le français langue commune : enjeu de la société québécoise
La langue du commerce et des affaires

La Charte de la langue française a consacré son chapitre VII aux dispositions relatives à l’affichage, à la publicité commerciale et à la présentation des produits en français. Dix-huit ans après, il convenait de se demander si le français était devenu la langue de l’affichage, la langue de présentation des produits et la langue d’accueil et de service.

Langue de l’affichage

D’après une étude effectuée en 1995, 39 % des commerces de l’Île-de-Montréal affichent exclusivement en français; et 71 % présentent une image linguistique où le français est nettement majoritaire, c’est-à-dire où au moins 66 % des messages de la façade sont uniquement en français.

On a aussi constaté que 87 % des messages commerciaux de l’Île-de-Montréal sont rédigés en français (80 % en français seulement et 7 % bilingues).

Enfin, le taux de conformité (à la loi et aux règlements) de l’affichage dans les commerces est de 58 %, dans l’ensemble de l’Île-de-Montréal. Cela qui signifie qu’il y a 42 % des commerces dont au moins un des messages (sur une possibilité moyenne de 9 messages par commerce) est non conforme.

Langue d’accueil et de service

L’accueil en français est majoritaire dans tous les types de commerces et dans toutes les zones de l’enquête qui a été menée en 1995. On remarque que l’usage du français est resté stable ou a progressé de 1988 à 1995 dans l’ensemble des zones d’observation.

En 1995, la possibilité de se faire servir en français est quasiment généralisée dans toutes les zones d’observation. Les consommateurs réussissent à se faire servir en français dans 95% à 100 % des commerces visités.

Langue de présentation des produits

Une analyse des plaintes adressées à l’Office de la langue française en 1994-1995 révèle que 20 % de ces plaintes avaient trait à l’étiquetage, à l’emballage et aux modes d’emploi des produits où l’anglais est utilisé seul ou l’emporte sur le français.

Pour de plus amples renseignements, consulter :

Le français, langue commune -Enjeu de la société québécoise, rapport du Comité interministériel sur la situation de la langue française, ministère de la Culture et des Communications, Québec, 1996, chap. 3.3, p. 93 - 103.


Retour à la table des matières

 
 

Partager cette information

 
 
 

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2009