Logo du Culture et Communications.
 

Allocution de Gaston Bellemare, poète et éditeur de poésie (2007)

C'est le bruit de ma langue
que j'entends
quand
l'automne
je marche dans la couleur des feuilles
ou que claque
le ressac
dans les voiles de la mer.

C'est la lumière de ma langue
qui se lève et s'endort dans le soleil
et qui
lueurs de lune
tracent nos rêves
sur le nu    du coeur.

Sans cesse
c'est le corps de ma langue
qui re-glisse contre le tien,
Maryse,
pour te dire « Je t'aime »
et dessine ainsi notre humaine éternité.

C'est ta langue tour de l'Île
Félix
qui nous ouvre un nouveau tour du monde

Et la tienne
Vigneault
qui colore
selon le mot de Miron
« les siècles de l'hiver ».

C'est notre langue d'Amérique
cheminement d'un monde nouveau
qui fait lever mon âme dans les poèmes
de Piché, Lasnier, Miron
Paul-Marie, Gatien,
Préfontaine, Chamberland,
Brossard, Beausoleil, Desgent
et toutes ces rosalie Lessard
qui font pousser
notre « Terre Québec » (Chamberland).

C'est le passé
pleinement assumé
de notre langue
qui nous rassemble de ce côté-ci du ciel
et,
ardent[e] argile,
tresse,
en toute confiance,
la vertébrale d'un nouvel être-au-et-dans-le-monde.

C'est notre langue d'Amérique
qui accueille les autres langues du monde venues la partager.

Comme toutes les langues du monde,
notre langue contient les trois seuls mots importants qui soient :
l'amour, la vie, la mort.

Seul l'amour survit à la mort.

Comme toutes les langues du monde,
jamais,
notre langue ne parviendra
à dire la pleine exactitude
de la complexe intensité
de l'amour    de la vie et de la mort.

Seul le poème
parfois
nous mène un peu plus près
de cette galaxie d'émotions
qui nous fait avancer en nous-mêmes
et
de ce fait
ouvrir aux autres.

Poètes d'ici et du monde : je vous aime.

Maryse et Benoit : je vous aime tant.

Maman, je vois encore des poèmes dans tes yeux de plus de 90 ans.

Sans cette immensité d'amour partagé,
sans toi ma Maryse,
et ta force Hydro d'amoureuse
sans la poésie
je n'aurais jamais trouvé
ce chemin jusqu'à vous
ce soir.

 
 

Partager cette information

 
 
 

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2009