Logo du Culture et Communications.
 

Allocution de Marc Favreau, comédien (1999)

[...] Puisqu'il est question de langue, permettez-moi, s'il-vous-plaît permettez-moi, d'en appeler ici à nos chers professeurs. Oui, chers professeurs, j'en appelle à vous. Tous, nous savons que votre vie n'est pas toujours facile mais, je vous en prie, je vous en supplie ne baissez pas les bras. Ne démissionnez pas. Ne donnez pas notre langue au chat. Elle est trop précieuse et elle est notre instrument de survie. Car, à travers toutes vos matières à enseigner, de tous ces chats que vous avez à fouetter, le plus récalcitrant sera toujours notre langue. C'est plus qu'un chat, c'est un tigre. Il nous faut l'apprivoiser.

Bien sûr, notre langue est difficile. C'est une langue difficile, c'est une jungle bizarroïde de pièges, d'anomalies, d'incongruités. Autant de raisons d'être vigilants! Dans le doute, ne jamais s'abstenir. Gratter, fouiller, chercher, consulter, se corriger sans cesse. Ne craignons pas le doute, il est bénéfique. Il entretient la curiosité et, la curiosité étant la mère de la découverte, c'est donc le doute qui enrichit les dictionnaires (et les éditeurs, bien entendu!).

Je souhaite que, par vous, chers professeurs, nos petits-enfants aient une langue claire, nette et précise. C'est important, il en va de l'image que projette le Québec à l'étranger. Nous attendons de vous, chers professeurs, qu'ils apprennent que le passé n'a jamais été simple, que le présent est vindicatif et que leur futur sera toujours conditionnel. Qu'ils sachent, enfin, que c'est de l'intérieur que notre langue est menacée, que c'est par notre négligence que nous sommes nos pires ennemis. Notre langue, tout en images, offre un aspect ludique. Faites en sorte qu'ils jouent avec les mots, qu'ils y trouvent du plaisir. Faites surtout, chers professeurs, qu'ils comprennent qu'on ne récolte pas l'excellence en semant la médiocrité. Faites enfin qu'ils retiennent ce vieil adage que j'ai retrouvé au fond de mes tiroirs : petit poisson deviendra grand… s'il apprend à lire entre les lignes.

 
 

Partager cette information

 
 
 

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2009