Logo du Culture et Communications.
 

La ministre Line Beauchamp réagit très favorablement au premier rapport de la Table de concertation sur la qualité de la langue dans les médias

3 février 2004

Montréal, le 3 février 2004 – La ministre de la Culture et des Communications, madame Line Beauchamp, a rencontré ce matin les membres de la Table de concertation sur la qualité de la langue dans les médias qu'elle tenait à féliciter de l'excellent travail accompli au cours des derniers mois. « La qualité de la langue est l'une des priorités du gouvernement en matière linguistique et nous accordons la plus haute importance à toute démarche qui viserait à valoriser le français au Québec; votre soutien à cet égard est exemplaire », a insisté la Ministre.

Les premières conclusions des travaux de la Table sont contenues dans un rapport qui a été transmis à madame Beauchamp un peu avant Noël. Ce rapport, dans lequel les membres de la Table résument leurs préoccupations, fait valoir la nécessité :

  • de sensibiliser davantage les gestionnaires et le personnel des médias à l'importance de leur rôle en matière de langue;
  • d'accentuer la formation linguistique, tant à l'oral qu'à l'écrit, des futurs journalistes et communicateurs francophones;
  • d'adapter le perfectionnement linguistique en milieu de travail aux besoins des professionnels de la communication;
  • et de faciliter l'accès et le partage d'outils de travail susceptibles d'aider les journalistes et les communicateurs à diffuser une langue de qualité.

Quatre des neuf recommandations de ce rapport s'adressent directement à la ministre de la Culture et des Communications qui a déclaré aux membres de la Table qu'elle allait y donner suite. Ainsi, l'Office québécois de la langue française offrira sous peu, aux médias qui le souhaitent, un accès privilégié à des services gratuits d'assistance terminologique et linguistique. La Ministre s'est aussi engagée à ce que les travailleurs des médias disposent le plus rapidement possible d'un outil informatique original, interactif et adapté à leurs besoins, qui propose des solutions aux écarts les plus courants du discours journalistique québécois; cet outil sera conçu par des universitaires, en collaboration avec l'Office québécois de la langue française. Elle a également pris l'engagement, pour l'année 2004-2005, de poursuivre la réflexion sur le perfectionnement linguistique notamment dans le cadre des travaux sur les médias communautaires menés par son adjointe parlementaire et députée de Bellechasse, madame Dominique Vien.

Ces diverses mesures viendront appuyer le travail des journalistes et artisans des médias francophones en leur permettant de disposer d'outils bien adaptés à leurs besoins en matière linguistique. Elles contribueront à maximiser l'efficacité de leur communication tout en favorisant l'accès du public à un français de grande qualité.

La Ministre s'est dite tout à fait en accord avec les membres de la Table quand ils estiment que, dans le contexte nord-américain qui est celui du Québec, les médias francophones ont une influence déterminante sur le plan linguistique. Elle a d'ailleurs fait valoir qu'à la lumière de diverses études, les Québécois accordaient aux médias le deuxième rôle en importance, tout de suite après l'école, dans la promotion d'une langue de qualité. « C'est pourquoi je suis heureuse d'apprendre que vous souhaitez poursuivre vos travaux, a confié madame Beauchamp aux membres de la Table, et il faut espérer que le mouvement que vous amorcez aura des résonances à travers tout le Québec. »

Les membres de la Table ont notamment l'intention d'engager une opération de sensibilisation à l'importance du rôle des médias sur l'épanouissement du français au Québec, auprès de leurs pairs.

Rappelons que la Table de concertation sur la qualité de la langue dans les médias est présidée par monsieur Michel Arpin, de l'Association canadienne de la radio et de la télévision de langue française. Elle regroupe des représentants et des représentantes de l'Association des quotidiens du Québec, de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec, du regroupement Les Hebdos du Québec, de l'Association québécoise des éditeurs de magazines, de Télé-Québec, de la Société Radio-Canada, de Quebecor et des médias communautaires.

Le premier rapport de la Table de concertation sur la qualité de la langue dans les médias sera transmis, dès cette semaine, à un grand nombre d'associations, de syndicats et de gestionnaires de médias francophones, ainsi qu'à plusieurs regroupements professionnels connexes aux médias. On peut le consulter sur le site Web du Secrétariat à la politique linguistique (http://www.SPL.gouv.qc.ca).

 
 
 

Partager cette information

 
 
 

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2009