Logo du Culture et Communications.
 

La première loi linguistique québécoise a cent ans

4 juin 2010

Il y a cent ans aujourd’hui était sanctionnée la première loi québécoise spécifiquement destinée à promouvoir la langue française au Québec.

Au début du vingtième siècle, les compagnies d’électricité, de transport, de télégraphie et de téléphonie ne transigent qu’en anglais avec leurs clients québécois. Pour Armand La Vergne, qui est alors député nationaliste de Montmagny, la défense du français passe par le bilinguisme des relations d’affaire de ces compagnies qui offrent les services d’utilité publique. Il propose une loi qui s’intitule Loi amendant le Code civil concernant les contrats faits avec les compagnies de services d’utilité publique. Le combat de La Vergne dure six ans et vient à bout des pressions des grandes entreprises. Le projet de loi est adopté à l’unanimité par la Chambre le 27 mars 1910 et il est sanctionné le 4 juin 1910. La loi entrera en vigueur le 1er janvier 1911.

Cette première loi linguistique est aujourd’hui connue sous le nom de « Loi Lavergne ».

On peut consulter la biographie d’Armand La Vergne ici.

 
 
 

Partager cette information

 
 
 

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2009