Logo du Culture et Communications.
 

Le Conseil supérieur de la langue française rend public un avis : Redynamiser la politique linguistique du Québec

7 mars 2013

Dans la foulée des travaux menés par le gouvernement du Québec pour proposer une nouvelle Charte de la langue française, le Conseil supérieur de la langue française (CSLF) a entrepris de revisiter lui aussi l’esprit de cette loi. Dans un avis produit à l’intention de la ministre responsable de la Charte de la langue française, madame Diane De Courcy, le CSLF émet une série de recommandations ayant comme objectif de redynamiser la politique linguistique du Québec afin que le français soit et demeure la langue commune des Québécois.

Précisons que le CSLF y présente une vision globale qui touche non seulement la Charte de la langue française, mais la politique linguistique dans son ensemble, soit toutes les mesures servant à baliser l’usage des langues dans l’espace public au Québec. Le CSLF suggère trois grandes orientations, tant pour la conception que pour la mise en œuvre de la politique linguistique, soit :
• renforcer la cohésion sociale de la collectivité québécoise autour du français, langue commune;
• réaffirmer la place centrale du français au cœur de nos ambitions collectives;
• responsabiliser les institutions, les entreprises et les citoyens.

En s’inspirant de ces grandes orientations, le CSLF formule un certain nombre de recommandations qui visent quatre domaines prioritaires d’action.
• Le français, langue du travail
• La francisation des immigrants et leur insertion sociale dans les réseaux francophones de travail et de la société civile
• La maîtrise du français par tous les Québécois
• L’exemplarité et le rôle moteur de l’Administration et du secteur public

Cet avis, des faits saillants, de même que les avis précédents sont accessibles dans le site Web du CSLF. Rappelons que le CSLF a pour mission de conseiller la ministre responsable de la Charte de la langue française sur toute question relative à la langue française au Québec.

 
 
 

Partager cette information

 
 
 

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2009