Logo du Culture et Communications.
 

Neuf propositions de l’Office québécois de la langue française font leur entrée dans Le Petit Larousse illustré 2016

19 juin 2015

L’Office québécois de la langue française est très heureux d’annoncer l’intégration au Petit Larousse illustré 2016, qui sortira en librairie le 18 juin, de six mots qu’il a proposés. Les noms antépisode, breffage, égoportrait, infonuagique et mot-clic de même que le verbe breffer font ainsi partie des nouveaux mots dont la définition pourra être consultée dans ce prestigieux ouvrage.

 «Cet apport de l’Office à une même édition du Petit Larousse illustré est plutôt exceptionnel pour notre organisme. L’étroite collaboration que nous entretenons avec Larousse assure la présence, dans cet ouvrage, de mots, de sens et d’emplois courants au Québec, et parfois ailleurs également, ce qui les fait ainsi connaître à l’ensemble de la francophonie », explique M. Robert Vézina, président-directeur général de l’Office.

À la suggestion de l’organisme, des définitions qui rendent compte de l’usage québécois ont aussi été ajoutées sous trois entrées de l’édition 2016 du Petit Larousse illustré. Il s’agit des entrées chansonnier et chansonnière, foulard et lunatique. 

Partenariat entre l’Office québécois de la langue française et la maison Larousse

Depuis 1999, l’Office propose chaque année des mots ou des sens à ajouter au Petit Larousse illustré de l’année suivante. Ceux-ci doivent être de registre neutre (et non de registre familier) et être bien attestés à l’écrit, particulièrement au Québec. Cette fructueuse collaboration entre les deux organisations contribue ainsi à l’enrichissement du français, langue parlée par 274 millions de personnes dans le monde.

À propos de l’Office québécois de la langue française

L’Office veille à ce que le français soit la langue normale et habituelle du travail, des communications, du commerce, des affaires et de l’Administration. Il enrichit la terminologie et offre des outils et des services linguistiques. L’Office assure le respect de la Charte de la langue française et surveille la situation linguistique du Québec. 

Source : Office québécois de la langue française

 
 
 

Partager cette information

 
 
 

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2009