Logo du Culture et Communications.
 

Madame Line Beauchamp accueille favorablement les résultats des campagnes d'information et de promotion du français au centre-ville de Montréal menées par l'Office québécois de la langue française

30 janvier 2007

Québec, le 30 janvier 2007 – L'Office québécois de la langue française a rendu publics aujourd'hui les résultats d'une campagne d'information et de promotion effectuée auprès de 2 471 commerces, qui portait sur la langue d'accueil, la langue de service et la langue d'affichage dans les commerces du centre-ville de Montréal.

Cette campagne a été menée au cours de l'automne 2006 par le personnel de l'Office, à la suite d'une demande de madame Line Beauchamp, ministre de la Culture et des Communications, qui est responsable de la Charte de la langue française ainsi que de la région de Montréal.

Il ressort globalement de ces données que : dans 83 % des cas, l'accueil dans ces commerces se fait en français; dans 90 % des situations, le français est utilisé comme langue de service; et que l'affichage de ces commerces est fait uniquement en français ou avec une nette prépondérance du français dans une proportion de 70 %. Cette proportion aurait été plus élevée si les entreprises en processus de francisation auprès de l'Office ou l'ayant complété avaient été prises en compte.

Madame Beauchamp a déclaré : « Ces résultats révèlent une situation plutôt favorable au français, mais il faut poursuivre les efforts de sensibilisation et toujours faire preuve de vigilance pour conserver le visage français de Montréal et de son centre-ville ».

La ministre a rappelé que « les consommateurs québécois ont le droit d'être servis en français et que l'Office québécois de la langue française doit continuer son travail de promotion et de sensibilisation auprès des commerçants ». À ce titre, elle a salué le succès de la campagne d'information réalisée par l'Office dans le métro de Montréal en septembre 2006.

Évoquant la récente volte-face d'une pétrolière qui a renoncé à angliciser une de ses bannières au Québec, Madame Beaucoup a rappelé, « qu'au-delà du travail de l'Office québécois de la langue française, chaque consommateur a lui aussi, dans sa vie quotidienne, le pouvoir et la responsabilité d'agir pour promouvoir la langue commune de la société québécoise ».

 
 
 

Partager cette information

 
 
 

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2009