Logo du Culture et Communications.
 

La ministre de la Culture et des Communications rend publiques certaines données sur la présence de DVD de films en français sur le marché québécois

25 avril 2006

Québec, le 25 avril 2006 – La ministre de la Culture et des Communications, madame Line Beauchamp, a rendu publiques aujourd'hui certaines données sur la présence de DVD de films en français sur le marché québécois.

À la demande du Secrétariat à la politique linguistique, Équipe Médiafilm, une entreprise œuvrant dans le secteur, a recueilli des données portant sur les films qui ont été présentés en salle au Québec puis commercialisés en DVD, au cours des quatre dernières années. Il se dégage de ces données que le français se retrouvait, en version originale, doublée ou sous-titrée, à hauteur de 89 % sur l'ensemble de ces titres. Ainsi, sur les 1071 titres de films présentés en salle au Québec entre 2002 et 2005, et qui ont par la suite été commercialisés en DVD, 950 comportaient du français.

En ce qui concerne les séries télévisées, un échantillon de 37 séries américaines, diffusées en français à la télévision québécoise au cours des cinq dernières années et commercialisées par la suite en DVD au Québec, a permis de constater que 6 comportaient une version sous-titrée en français et 18 disposaient d'une piste sonore française (de ce nombre, 5 avaient à la fois une piste sonore et des sous-titres français). C'est donc dire qu'une piste sonore française était disponible dans environ 49 % des cas, proportion qui s'élève à 65 % si on ajoute les DVD qui disposaient de sous-titres français.

De telles données dressent un état partiel de la situation et une analyse plus poussée devra être effectuée. Toutefois, ces premiers résultats semblent plutôt encourageants en ce qui a trait aux DVD de films, du moins si on considère ceux présentés plus récemment en salle au Québec, qui sont, on peut le penser, les plus susceptibles d'être recherchés par le consommateur.

Le défi paraît davantage se situer du côté des séries télévisées pour lesquelles les données obtenues révèlent une présence relativement faible du français, en particulier si on ne s'attarde qu'à celles qui disposent d'une piste sonore française et si on considère que ces séries ont déjà fait l'objet d'un doublage afin d'être présentées à la télévision québécoise.

Une action dans ce domaine fait appel à de multiples facettes liées à la production, à la commercialisation et à la distribution des DVD sur le marché québécois et, plus globalement, nord-américain. C'est pourquoi la ministre a indiqué qu'elle allait « entreprendre des discussions avec les intervenants du milieu afin de mieux comprendre les facteurs qui influencent la production et la distribution de DVD en français, tout en les sensibilisant à la nécessité d'en accroître la disponibilité sur le marché québécois ».

À cet égard, elle a ajouté qu'elle avait « écrit récemment au président de l'Association canadienne des distributeurs de films, M. Douglas C. Frith, afin de l'inviter à sensibiliser les membres de son association à cette question, tout en lui indiquant que des mesures devraient être prises pour offrir aux consommateurs québécois davantage de produits en français ».

 
 
 

Partager cette information

 
 
 

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2009