Logo du Culture et Communications.
 

La ministre Line Beauchamp annonce une subvention de 650 000 $ au Centre de recherche Franqus de l'Université de Sherbrooke

17 février 2004

Sherbrooke, le 17 février 2004 – La ministre de la Culture et des Communications, madame Line Beauchamp, annonce, pour 2003-2004, une subvention de 650 000 $ au Centre de recherche Franqus de l'Université de Sherbrooke pour le projet de dictionnaire intitulé Le français standard en usage au Québec. Ce dictionnaire décrira l'usage valorisé du français québécois et illustrera les mots et les sens courants avec des citations et des exemples tirés en majeure partie du patrimoine culturel, scientifique et littéraire québécois.

L'une des particularités du projet tient au fait que, pour la première fois au Québec, un dictionnaire de langue générale est conçu à partir d'une banque de textes québécois comptant quelque 50 millions de mots, plutôt qu'à partir d'un ouvrage français. Cette démarche a notamment permis aux chercheurs de constater que, si l'essentiel du vocabulaire québécois appartient au français universel, environ 20 % SERT à décrire des réalités qui nous sont propres telles que celles du climat, de l'habitat, de la faune et de la flore.

La ministre a indiqué qu'en appuyant financièrement les travaux du Centre Franqus, le gouvernement voulait permettre aux Québécois et aux Québécoises d'avoir enfin accès à une description scientifique et rigoureuse des usages spécifiques au Québec. Madame Beauchamp a notamment souligné que « nous oublions trop souvent que de nombreux usages québécois sont tout à fait justifiés et que, comme toutes les langues, la nôtre a une histoire, une originalité et une diversité qui font sa richesse et dont nous pouvons être fiers ». Elle a dit être persuadée que la création d'un dictionnaire français conçu par et pour des Québécois représentait une étape indispensable à la reconnaissance de notre identité linguistique.

Le français standard en usage au Québec est l'œuvre d'une équipe de recherche multidisciplinaire et interuniversitaire, dirigée par les linguistes madame Hélène Cajolet-Laganière et monsieur Pierre Martel. Le projet est soutenu conjointement par le Secrétariat à la politique linguistique, l'Université de Sherbrooke et le Conseil régional de développement de l'Estrie.

 
 
 

Partager cette information

 
 
 

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2009