Logo du Culture et Communications.
 

Le gouvernement du Québec renforce l'utilisation du français dans les technologies de l'information et des communications - Adoption de la nouvelle Politique d'utilisation du français et de neuf standards

20 décembre 2006

Québec, le 20 décembre 2006 – Deux étapes importantes ont été franchies en matière d'utilisation du français dans les technologies de l'information et des communications. Une nouvelle politique d'utilisation du français dans les technologies de l'information et des communications ayant pour objet de généraliser l'utilisation du français intégral, et neuf standards relatifs à l'interopérabilité et à l'utilisation intégrale du français dans les technologies de l'information et des communications ont été adoptés. Les neuf standards complètent et balisent la politique. C'est ce que la ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la région de Montréal, madame Line Beauchamp, et le ministre des Services gouvernementaux, monsieur Henri-François Gautrin, sont heureux d'annoncer.

« Cette politique est importante parce que les technologies de l'information et des communications sont un enjeu majeur pour le développement du français, car encore aujourd'hui, dans certains secteurs clés, elles constituent parfois un frein à la francisation », a déclaré la ministre, madame Line Beauchamp. « Grâce à l'application de la politique et des standards, les particularités culturelles et linguistiques du Québec pourront être mieux respectées dans les technologies de l'information et des communications utilisées au gouvernement du Québec », a renchéri le ministre, monsieur Henri-François Gautrin.

Politique d'utilisation du français dans les TIC

Cette nouvelle Politique d'utilisation du français dans les technologies de l'information et des communications s'applique aux ministères et à différents organismes gouvernementaux. En plus de généraliser l'utilisation du français intégral, elle prescrit l'utilisation maximale du français dans les postes de travail informatisés du personnel et renforce les exigences concernant l'acquisition de logiciels en français et le soutien technique des fournisseurs. Enfin, cette politique prévoit que le matériel, les banques de données, les systèmes d'information et les logiciels sont conformes aux standards.

Standards relatifs à l'utilisation du français dans les TIC

Les standards relatifs à l'interopérabilité et à l'utilisation intégrale du français dans les technologies de l'information et des communications assurent un encadrement normatif aux ministères et aux organismes, en plus de fixer de façon claire les exigences de l'Administration auprès des fournisseurs de biens et de services. Dans les grandes banques de données, ils faciliteront notamment l'écriture correcte des noms, prénoms et adresses des citoyens et résidents du Québec.

Les neuf standards qui furent officialisés sont les suivants :

  • standard sur le clavier québécois (entérine l'application de la norme canadienne de clavier en matière d'appels d'offres publics d'équipement informatique) 
  • standard sur les jeux de caractères codés (établit un choix des divers caractères codés sur chacune des plateformes gouvernementales en fonction d'un ensemble de caractères soutenant intégralement le français dans une perspective d'interopérabilité) 
  • standard sur le tri alphabétique et la recherche de chaînes de caractères (permet de trier correctement l'information textuelle dans l'ordre alphabétique appris à l'école, ce que les tris informatiques traditionnels n'ont jamais permis de faire auparavant) 
  • standard sur les sites Web multilingues (balise l'utilisation de diverses langues dans les sites Web de l'Administration) 
    standard sur le format des documents diffusés sur le Web (prescrit les divers formats de fichiers utilisés dans les sites Web gouvernementaux pour maximiser leur adaptation aux outils déjà utilisés par la grande majorité des clientèles de l'administration publique)
  • standard sur les noms de domaine Internet (expose les règles obligatoires et les pratiques recommandées pour la création des noms de domaine dans l'administration publique du Québec afin que l'image du gouvernement soit uniformément reconnue d'emblée)
  • standard sur les adresses de courrier électronique (expose les règles obligatoires de création des adresses de courrier électronique qui s'appliquent à un employé ou à une entité administrative de l'Administration du Québec)
  • standard sur l'identification des langues (prescrit l'usage de codets conformes à la norme internationale ISO 639 lorsqu'une langue doit être identifiée dans un échange de données entre des ministères et organismes de l'Administration gouvernementale)
  • standard sur l'identification des monnaies et des types de fonds (prescrit l'usage de codets conformes à la norme internationale ISO 4217 lorsqu'une devise doit être identifiée dans un échange de données entre des ministères et organismes de l'Administration gouvernementale)

Rôle exemplaire du gouvernement du Québec

A titre de responsable de la Charte de la langue française, madame  Beauchamp a rappelé « qu'avec cette nouvelle politique, le gouvernement veut jouer pleinement son rôle exemplaire et moteur dans ce domaine et stimuler l'offre de produits informatiques en français. » Le gouvernement du Québec fait effectivement  sa  part  pour accorder une priorité à la langue française :  « Alors que la politique donne les grandes orientations, les standards, eux, balisent la façon de le faire et surtout, ils auront pour effet d'assurer le respect du caractère culturel et linguistique du Québec », a en outre expliqué M. Gautrin. La Politique d'utilisation du français dans les technologies de l'information et des communications est disponible dans le site Internet de l'Office québécois de la langue française (www.OQLF.gouv.qc.ca) et dans celui du Secrétariat à la politique linguistique (www.SPL.gouv.qc.ca). Les versions enrichies des neuf standards sont également disponibles dans le site Web du ministère des Services gouvernementaux sous la rubrique Standards (www.services.gouv.qc.ca).

 
 
 

Partager cette information

 
 
 

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2009