Logo du Culture et Communications.
 

La remise de l'Ordre des francophones d'Amérique et du Prix du 3-Juillet-1608

16 mars 2004

Motion présentée à l'Assemblée nationale par la ministre madame Line Beauchamp, le 16 mars 2004

À l'occasion de la remise de l'Ordre des francophones d'Amérique et du Prix du 3-juillet-1608 :

Madame la Présidente, en présence de nos invités de marque, aujourd'hui parmi nous dans cette Chambre, je sollicite le consentement de cette Assemblée afin de présenter la motion suivante:

« Que l'Assemblée nationale félicite les récipiendaires de l'Ordre des francophones d'Amérique ainsi que le lauréat du Prix du 3-juillet-1608 et reconnaisse l'engagement exemplaire de ces personnes qui, avec audace et constance, tout en défiant souvent la loi du nombre, ont travaillé à la promotion et à l'épanouissement du fait français en Amérique. »

Discours de la ministre, suite à la motion

Le texte lu fait foi.

L'Ordre des francophones d'Amérique, décerné annuellement par le Conseil supérieur de la langue française, « a pour objet de reconnaître les mérites de personnes qui se consacrent au maintien et à l'épanouissement de la langue de l'Amérique française ».

Les récipiendaires de cette distinction cette année sont:

Monsieur Gilles Marcotte, professeur au Département d'études françaises de l'Université de Montréal. Écrivain, professeur et critique littéraire éminent, monsieur Marcotte a contribué sans relâche, depuis près de cinquante ans, à la promotion de la production littéraire québécoise.

Monsieur Jean-Paul Perreault, président du mouvement Impératif français. Cette distinction vient souligner l'engagement social profond et désintéressé de monsieur Perreault à l'épanouissement culturel et économique des francophones.

Monsieur Jean-Guy Rioux, président de la Société des Acadiens et des Acadiennes du Nouveau-Brunswick, qui a joué un rôle déterminant dans le domaine de l'éducation au sein d'organismes de promotion de la langue française ainsi que pour le développement des communautés acadiennes.

Monsieur Paul Chauvin, ancien président de l'Association canadienne-française de l'Ontario pour la régionale Windson/Essex/Kent dont on souligne ainsi l'action marquante au développement de la communauté francophone de l'Ontario, particulièrement en ce qui a trait à la gestion scolaire.

Monsieur Roland Mahé, directeur artistique de la troupe de théâtre le cercle Molière à Saint-Boniface, au Manitoba. L'apport inestimable de monsieur Mahé au développement du théâtre francophone en milieu minoritaire lui vaut cette récompense.

Monsieur Dario Pagel, professeur à l'Université fédérale de l'État de Santa Catarina, au Brésil et président de la Fédération internationale des professeurs de français. Monsieur Pagel s'est distingué de façon remarquable par son action à faire connaître et à promouvoir la langue française au Brésil.

Madame Rachel Killick, directrice de la Faculté des langues modernes à l'Université de Leeds, au Royaume-Uni, qui est une des principales spécialistes de la littérature québécoise en Europe.

Quant au Prix du 3-juillet-1608, il vise à « rendre hommage à la persévérance, à la vitalité et au dynamisme d'un organisme œuvrant en Amérique du Nord pour les services exceptionnels rendus à une collectivité de langue française et à l'ensemble de la francophonie nord-américaine ».

Cette année, à l'aube du 400e anniversaire de l'Acadie, cette récompense est remise à la Société Nationale de l'Acadie, dont je salue ici le président, Monsieur Euclide Chiasson.

La Société nationale de l'Acadie est un organisme fédératif dont l'objectif principal est la promotion et la défense des droits et des intérêts du peuple acadien de l'Atlantique.

La fondation de cette société remonte à la première convention acadienne tenue, en 1881, à Memramcook. Son action en faveur de la défense et de la promotion de la langue française en Acadie ne s'est jamais démentie depuis.

Je désire donc, Madame la Présidente, saluer, féliciter et remercier sincèrement, au nom du gouvernement du Québec, tous les récipiendaires de ces prix qui, inlassablement et avec passion, ont travaillé à la connaissance, à la promotion et à l'épanouissement du fait français en Amérique.

Ils sont de dignes ambassadeurs du dynamisme et de la vitalité de la Francophonie d'Amérique. Leur audace et leur détermination sont une source d'inspiration pour nous tous.

Merci.

 
 
 

Partager cette information

 
 
 

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2009