Logo du Culture et Communications.
 

La remise de l'Ordre des francophones d'Amérique et du Prix du 3-Juillet-1608

15 mars 2005

Motion présentée à l'Assemblée nationale par la ministre de la Culture et des Communications, madame Line Beauchamp, le 15 mars 2005

À l'occasion de la remise de l'Ordre des francophones d'Amérique et du Prix du 3-Juillet-1608

Monsieur le Président,

Je sollicite le consentement de cette Assemblée pour présenter la motion suivante:

« Que l'Assemblée nationale félicite les récipiendaires 2005 de l'Ordre des francophones d'Amérique ainsi que du Prix du 3-Juillet-1608 et qu'elle reconnaisse leur engagement exemplaire et leur apport exceptionnel au dynamisme et au rayonnement de la langue française en Amérique du Nord, qui méritent pleinement notre admiration et notre reconnaissance. »

Discours à la suite de la motion

Le texte lu fait foi.

Monsieur le Président,

Chaque année, le Conseil supérieur de la langue française décerne l'Ordre des francophones d'Amérique à des personnes du Québec et de l'extérieur du Québec qui se consacrent au maintien et à l'épanouissement de la langue française en Amérique.

Cette année, les récipiendaires de cette distinction sont :

Monsieur Claude Poirier, professeur de linguistique française à l'Université Laval. Les recherches de l'équipe du Trésor de la langue française au Québec, qu'il dirige depuis 1983, ont considérablement enrichi notre connaissance et notre compréhension de la langue française parlée en Amérique du Nord.

Madame Esther Taillon, ancienne administratrice de l'Association pour le soutien et l'usage de la langue française et du Conseil de la vie française en Amérique. Cette distinction vient souligner l'engagement profond de madame Taillon en faveur de la célébration et du rayonnement de la langue française et de la francophonie.

Monsieur Louis J. Robichaud, premier ministre du Nouveau-Brunswick de 1960 à 1970. L'Ordre des francophones d'Amérique est remis à titre posthume à un homme de convictions, considéré par plusieurs comme l'architecte du Nouveau-Brunswick moderne et qui, à travers les nombreuses réformes qu'il a conduites, a toujours été un ardent défenseur de la langue française et des droits des francophones.

Monsieur Jean-Pierre Pichette, ethnologue et professeur à l'Université de Sudbury en Ontario. Le précieux apport de monsieur Pichette au développement de l'ethnologie des francophones en Amérique du Nord, qu'il s'est employé à faire connaître tant au Canada qu'en Europe, lui vaut cette récompense.

Monsieur Louis Allain, directeur de l'école communautaire Aurèle-Lemoine, à Saint-Laurent, au Manitoba. Monsieur Allain est un leader dont nous soulignons aujourd'hui l'inlassable dévouement en faveur du rayonnement de la langue et de la culture des Métis francophones et de l'éducation pour les francophones du Manitoba.

Monsieur Marc V. Levine, professeur d'histoire et directeur du Centre d'études politiques Canada-États-Unis à l'Université du Wisconsin. Monsieur Levine est considéré comme l'un des experts les plus estimés de la politique linguistique québécoise et l'un de ses défenseurs les plus actifs aux États-Unis.

Monsieur Filippe Savadogo, ambassadeur et plénipotentiaire du Burkina Faso en France, délégué permanent auprès de l'UNESCO et représentant de son pays au Conseil permanent de la Francophonie. Monsieur Savadogo s'est distingué par le rôle de premier plan qu'il a joué dans le développement de la coopération culturelle entre son pays et le Québec.

Quant au Prix du 3-Juillet-1608, il rend hommage à la persévérance, à la vitalité et au dynamisme d'un organisme œuvrant en Amérique du Nord, pour les services exceptionnels rendus à une collectivité de langue française et à l'ensemble de la francophonie nord-américaine.

Cette année, le Prix du 3-juillet-1608 est décerné à l'American Council for Québec Studies et c'est son vice-président, monsieur Raymond Pelletier, qui le reçoit pour l'organisme. L'American Council for Québec Studies regroupe des professeurs et des chercheurs de plusieurs disciplines dont les travaux portent sur l'histoire, la littérature, les sciences politiques, la sociologie, l'économie, la linguistique ou la culture du Québec. Bien qu'il soit situé à Plattsburg, l'American Council for Québec Studies contribue à stimuler les études sur le Québec, partout dans le monde.

Je désire donc, Monsieur le Président, saluer, féliciter et remercier chaleureusement tous les récipiendaires de ces prix. Leur dévouement en faveur de la connaissance, de la promotion et de l'épanouissement du fait français en Amérique est remarquable et demeure, pour nous tous, une source d'inspiration.

Merci.

 
 
 

Partager cette information

 
 
 

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2009